Un certificat de capacité ?

Des bruits résonnent à nos oreilles depuis quelques semaines. Un Comportementaliste doit-il être titulaire d'un certificat de capacité ?
Ce document existe. Il fait partie d'une procédure administrative particulière. Il est obligatoirement détenu par :

  1. Les éleveurs
  2. Les éducateurs canins
  3. Les dresseurs
Uniquement des personnes qui s'occupent directement des animaux.
Le Comportementaliste que fait-il ? Il prend en charge les personnes, les individus du genre humain ayant des difficultés relationnelles avec un animal. Ce n'est pas du tout la même chose.
Un comportementaliste n'est ni dresseur, ni éducateur.
Oser affirmer le contraire reviendrait à stipuler qu'un psychothérapeute prenant en charge un parent serait aussi pédiatre ? Restons sérieux...

Exiger la détention de ce document pour un comportementaliste signifie quoi ou peut signifier quoi ?
Que vous n'êtes tout simplement pas dans une formation de comportementaliste, voire comportementaliste, mais bel et bien dans une autre formation ou activité... qui ne porte pas son nom !
Tout le monde peut se targuer de former comme d'être comportementaliste !
Reste à savoir ce qu'est singulièrement un Comportementaliste : un éducateur / dresseur ? Quelqu'un qui conseille et réduirait son activité à cela ?

Le Comportementaliste, s'il sait conseiller, ne se limite pas à cet espace !
Comment distinguer un éducateur d'un comportementaliste ?
  • Le 1er conseille. Il est normalement formé en éthologie, dite canine, et sait comment un animal doit vivre au mieux avec l'homme. Il peut donc conseiller sur cette base, et uniquement sur celle-ci ne disposant pas de compétences par ailleurs ;
  • Le second permet le changement... chez le maître. Autres compétences, autres stratégies, autres savoir-faire, savoir-être... Il est formé en plus de l'éthologie dans les domaines des sciences humaines... et pas à la petite semaine...
Mais comment, conseiller ne suffit donc pas ? Cela se saurait, alors NON ! Pour solutionner le problème vécu il convient d'appréhender et d'agir sur la ou les causes de celui-ci dans un esprit foncièrement systémique. Dit autrement, dans un relation de cause à effet. C'est ainsi que le comportement d'un animal se définit comme une réponse adaptative aux pressions subies de l'environnement.
La portée est toute autre, tout comme les compétences à manifester pour parvenir à ce second point dans l'excellence !

Exemple :
Une personne dort avec son chien. Celui-ci est instable, destructeur. 

Conseil de l'éducateur :
"Faire dormir le chien en dehors de la chambre."
Ce à quoi se trouve souvent engagée une pratique de l'éducation canine dont l'effet paradoxal renforce le lien entre les 2 sujets !
Erreur monumentale trop souvent constatée... car quelque soit la méthode employée, dans la mesure ou elle contribue à un renforcement du lien, à un renforcement affectif de la relation,  sortir le chien de la chambre devient une ineptie !
C'est simultanément faire une chose et son contraire... et le chien, comme le vit-il ?
L'éducateur canin n'appréhende jamais les problèmes relationnels humains à l'animal.

Travail du Comportementaliste :
Recherche des causes qui conduisent la personne à agir ainsi (deuil - solitude - divorce - chömage - pas d'enfant / animal substitut, report affectif de tout type sur l'animal, etc.).
Utiliser les stratégies enseignées par le CEEPHAO comme :
  • Elaborer un diagnostic systémique sur une base "PNL - Solutionnisme" ;
  • Mettre en place des stratégies de désensibilisation issues des TCC ;
  • Elaborer un travail solutionniste conduisant la personne vers son changement et son succès avec son chien ;
  • Repérer, dans le cadre d'un processus de deuil, la situation de la personne et mettre en oeuvre des stratégies issues des techniques du champ systémique précitées ;
  • Le cas échéant, dans la conscience de ses limites de compétences : guider la personne vers un travail psychothérapique qui ne relève pas de son champ d'activité.
Le Comportementaliste appréhende les problèmes relationnels humains à l'animal.

Nous ne sommes pas dans le même univers ! D'un côté : l'animal, de l'autre la relation humaine à l'animal.
A chacun son job et ses compétences, et que ces amalgames nauséabonds cessent. Les 2 métiers sont utiles et bien pratiqués contribuent au bien-être des animaux et de leurs propriétaires. Les modes d'actions et les objets de l'action, de la demande sont différents.

Nous pensons que l'animal  subit et dépend de l'homme, pour ce qui est de son cadre de vie, de son environnement totalement maîtrisé par ce dernier. Nous pensons que c'est en agissant sur celles et ceux qui contrôlent ce cadre que le changement opère pour tous.
C'est ce que nous faisons depuis plus de 20 ans, et en plus ça marche !

Alors NON, pas de certificat de capacité pour un Comportementaliste ! Rien n'oblige à cela, sauf si vous êtes éducateur canin bien entendu !